La recherche

ISEA participe à la recherche FGES à travers la RSE et la comptabilité extra-financière.

Exemple de thème de recherche à ISEA et au laboratoire du CRCH

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), loin d’un effet de mode passager, s’installe durablement dans la vie des entreprises et devient un facteur clé de leur compétitivité. Les entreprises qui anticipent les évolutions de la réglementation et du marché, qui s’adaptent le mieux aux nouveaux besoins de leurs parties prenantes — à commencer par leurs clients, investisseurs et partenaires économiques — et qui tiennent compte des nouveaux enjeux de développement durable sont celles qui gagneront dans le monde de demain.

En réalité, la comptabilité traditionnelle, même si elle est vouée à être évolutive, ne peut plus répondre à ces besoins actuels. Plusieurs critiques sont venues renforcer ce constat. On lui reproche son manque d’informations concernant le traitement des impacts environnementaux et sociaux.

Ainsi, dans le cadre de nos travaux de recherche opérationnelle, nous cherchons à aider les professionnels à développer des outils capables de mieux répondre à ces nouvelles exigences. Il s’agit, pour les cabinets d’expertise, les métiers de l’audit et du contrôle de gestion, de s’ouvrir à de nouvelles opportunités de croissance et à des missions nouvelles. Nous proposons une réflexion autour du reporting intégré de façon à appliquer les nouvelles pratiques anglo-saxonnes autour de la « comptabilité sociale et sociétale ». Cela implique une vision globale de l’entreprise et l’établissement de liens entre des éléments financiers et non financiers.

Ces questions de recherche sont également évoquées dans le cadre des enseignements en Master CCA au sein d’ISEA, par exemple, avec une intervention sur la RSE.

 

Elisabetta Magnaghi, Maître de Conférences en Sciences de Gestion, Responsable Pédagogique du Master CCA

Auteur de « La nouvelle frontière du reporting d’entreprise : Le Reporting Intégré », Editions Universitaires Européennes, 2016.


La recherche avec la FGES

Plus globalement ISEA étant une entité de la FGES, il bénéficie de la recherche à la FGES

Le Laboratoire Ecosystèmes et responsabilités sociales de la FGES : pour une étude interdisciplinaire des écosystèmes dynamiques

Le laboratoire regroupe différentes disciplines (écologie, économie, gestion, informatique, sociologie, géographie) et travaille sur des problématiques liées aux dynamiques des écosystèmes innovants.

Dans des champs disciplinaires

  • L’entrepreneuriat, nouveaux modèles organisationnels, innovation et performance des entreprises sociales
  • L’impact des activités humaines sur la biodiversité en contexte urbain et agricole
  • Le comportement collectif des animaux
  • Les comportements individuels et collectifs (énergie et mobilité notamment)
  • RSE et comptabilité extra-financière

En interdisciplinaire

  • Ville durable
  • Biomimétisme
  • Circuits courts

31 membres aux compétences complémentaires

14 enseignants-chercheurs
9 chargés d’études
2 techniciens
6 doctorants

Selon leurs champs disciplinaires, les enseignants-chercheurs, peuvent être rattachés à des équipes labellisées :

  • Le Lille Economie Management (UMR 9221) dont l’Université catholique est co-tutelle,
  • L’Institut Médico-légal de Lille (EA 7367)
  • L’Institut Pasteur de Lille (CIIL UMR 8204).

Les enseignants-chercheurs publient leurs travaux et participent à la pédagogie de la FGES. Le laboratoire de recherche accueille également des étudiants en stage de licence ou de master et des doctorants.


3 chaires de recherche adossées au Laboratoire

Dans le cadre de Chaires, le laboratoire apporte un service à la société par des activités de transfert vers le monde socio-économique, de prestations d’études et de formations.

La Chaire Entreprise et business à impact social

Une Chaire de formation et de recherche pour :

  • penser la création de valeur et les besoins sociaux
  • comprendre le business à impact social et ses modèles économiques
  • passer de l’idée à l’action

Les Financeurs de la Chaire : UCL, FGES, Mc Cain, Meert, Ramery

La Chaire Capital Humain, responsabilité et économie créative

Une Chaire de formation et de recherche pour :

  • Questionner le rôle du capital humain dans la performance et la survie entrepreneuriale (marchande ou sociale et solidaire)
  • Identifier la place du capital humain dans les processus productifs, créatifs, innovants et co-élaboratifs
  • Comprendre les dynamiques de gouvernance et de responsabilité

Le projet finance deux thèses de doctorat, l’une sur l’économie créative et l’autre sur l’entrepreneuriat social et solidaire.

Les financeurs de la Chaire : Bnp Parisbas, Fondation de la Catho

&

La Chaire Explorateurs de la Transition

Une chaire transverse de recherche, d’enseignement et de service à la société  pour explorer et préfigurer les conditions humaines de la transition énergétique et sociétale, en réunissant les expertises utiles en coopération avec les territoires et les entreprises en transition.

Ses membres expérimentent, proposent et mettent en œuvre avec leurs partenaires des solutions pour le management de la mobilité, la performance énergétique et les modes de vie de demain sur le campus de l’Université Catholique de Lille mais aussi avec les territoires, collectivités et entreprises en transition.

Elle est au cœur de la dynamique Live TREE de l’Université Catholique de Lille et intégrée à l’écosystème Rev3 porté par la CCI de Région et la Région Hauts-de- France avec les collectivités en entreprises
http://explorateurs-transition.fr/

Ils soutiennent la Chaire : Crédit Coopératif, Verspieren, Elithis, EDF, Fondation de la Catho


Les partenaires du labo

Organismes publics

mel
rep

Entreprises

asso
entreprise

Association

fredon

Unité de recherche

center of infection

fondation privée reconnue d’utilité publique

return-top-arrow